Des dents blanches et saines depuis deux mille ans

toothpasteLes recettes pour fabriquer de la pâte dentifrice existent depuis au moins deux millénaires.

  • Pouah ! Tu pues de la bouche, ce matin ! Je parie que tu ne t’es pas brossé les dents.
  • Ah ? Désolé, chérie, mais l’aïoli d’hier a laissé un petit souvenir…
  • Il n’y a pas que l’odeur : tes dents sont jaunies parce que tu fumes sans cesse, et tes gencives sont couvertes de petites blessures. Il serait grand temps que tu prennes soin de tes dents. Tiens, voilà ta brosse, et aussi un tube de pâte dentifrice.
  • Allons, n’en fais pas un drame ! Après tout, les dents blanches et propres, ce n’est qu’une mode récente. Tu ne vas tout de même pas me dire que tes Grecs du monde antique se brossaient les dents ? Et ça ne les empêchait pas de s’embrasser !
  • Détrompe-toi : la pâte dentifrice existe depuis des milliers d’années.
  • Comment sais-tu cela ? Tu as retrouvé le tube qu’utilisait Alexandre le Grand ? Ou la brosse à dents de Sappho ?
  • Non, mais je peux te montrer des textes médicaux anciens qui contiennent des recettes de dentifrice. Tiens, voilà par exemple le médecin Démétrios Pépagoménos.

Dentifrice : le dentifrice nettoie les dents et les blanchit, tout en refermant les cicatrices et en produisant une bonne odeur. Décoction de sels de pierre ponce iridée, 4 gouttes ; souchet, 5 gouttes ; épis de nard, 1 goutte ; poivre, 6 gouttes ; nard sauvage, 1 goutte.

 [Démétrios Pépagoménos Traité médical 1.68]

  • Et tu crois vraiment que je vais utiliser de la pierre ponce en poudre pour me brosser les dents ? D’ailleurs, ton Démétrios Pépagoménos, je parie qu’il n’est pas si vieux que ça…
  • Sur ce point, tu as raison : c’est un médecin de la période byzantine. Il a vécu autour du XVe siècle ; mais il a eu des précurseurs beaucoup plus anciens ! Galien, le célèbre médecin de Pergame, a vécu au IIe siècle ap. J.-C., et il nous rapporte déjà des recettes qu’il a récoltées auprès d’auteurs qui l’ont précédé. Par exemple, Damocratès a même écrit un poème pour introduire sa recette de dentifrice.

En utilisant ces dentifrices,

Tu garderas tes dents blanches et intactes.

En même temps, tu raffermis les cicatrices flasques.

Tu élimines aussi les mauvaises odeurs de la bouche.

Tu rends la surface blanche par la préparation suivante :

Brûle quatre fois de suite du bois de cerf, quatre livres, une livre de sel.

[Galien Sur la composition des médicaments 12.889 (Kühn)]

 

Je te concède volontiers que c’est un peu sommaire comme recette. Hé ! Où vas-tu donc ?

  • À la salle de bains, bien sûr ! Je vais aller broyer des bois de cerf pour me brosser les dents. Et désormais, c’est promis, je le ferai en me récitant des poèmes.

 

 

Ὀδοντότριμμα: ὀδοντότριμμα ὀδόντας καθαίρει καὶ λευκαίνει, οὖλα συστέλλον καὶ εὐωδίαν ἐμποιοῦν· κισσήρεως ἁλῶν ὀπτῶν ἴρεως ἀνὰ στγ. δʹ, κυπέρων στγ. εʹ, ναρδοστάχυος στγ. αʹ, πεπέρεως στγ. ϛʹ, φοῦ στγ. αʹ.

 

Ὀδοντοτρίμμασιν δὲ τούτοις χρώμενος

Λευκοὺς τηρήσεις τοὺς ὀδόντας κᾀσινεῖς.

Τὰ πλαδαρά τε οὖλα καταστέλλεις ἅμα.

Αἴρεις δὲ καὶ τὰς τῶν στομάτων δυσωδίας,

Ποιῶν τὸ μὲν ἄκρως λευκὸν οὕτω σκευάσας,

Κέρατος ἐλαφείου τετράκις κεκαυμένου

Κέρατος ἐλαφείου τετράκις κεκαυμένου

Λίτρας τέσσαρας, ἁλὸς λίτραν αʹ.

 

Une réflexion sur “Des dents blanches et saines depuis deux mille ans

  1. Με τον οδοντότριμμα, που σήμερα το λένε οδοντόπαστα, είμαστε στην καθημερινότητα και όχι τόσο στην ποίηση, τουλάχιστον με την έννοια που έχει γενικά αυτή η λέξη.

    Σήμερα θέλω να σας ευχαριστήσω, καθηγητά, επειδή τελείωσα το διάβασμα ολοκλήρης της Οδυσσείας και ολοκλήρης της Ιλιάδας στα αρχαία ελληνικά. Νομίζω ότι το βλογκ με τα τακτικά άρθρα του με βοήθησε να συνεχίζω αυτό το διάβασμα μέχρι το τέλος. Η μέθοδος είναι σίγουρα παραξένη και νέα. Άλλα επειδή δεν ξέρω πολλούς φιλολόγους, ήταν σημαντικό για μένα να μην είμαι μονή μου σ’αυτό το διάβασμα. Αν η κατάσταση για κλασικούς φιλολόγους ήταν καλύτερη, δεν θα έγραψα βεβαίως ταπεινά σχόλια μετά τα άρθρα σας, άλλα επειδή η κατάσταση είναι κατά την γνωμή μου κακή, έκανα αυτό που ήταν δυνατό.

    Φυσικά αναρωτίεμαι τί θα διαβάσω τακτικά τώρα στα αρχαία ελληνικά, και με ποίο λεξιλόγιο που θα με επιτρέψει να μην ξεχάσω το λεξιλόγιο του Ομήρου, άλλα θα βρω σίγουρα κάτι. Ίσως θα διαβάσω τώρα μερικές κωμωδίες και μερικές τραγωδίες.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s