Le chien, meilleur ami d’Ulysse

Hot DogLes propriétaires de chiens en Suisse ne devront plus suivre un cours obligatoire pour la tenue de leur molosse. Ulysse aurait apprécié.

Vous aimez les chiens ? Les amis des bêtes, les personnes seules et les sportifs diraient oui ; mais qu’en pensent les facteurs, les joggeurs et ceux qui veulent pouvoir marcher dans la rue sans toujours regarder où ils mettent les pieds ?

Adorés par les uns, détestés par les autres, les chiens ont fait parler d’eux il y a une dizaine d’années, lorsque plusieurs enfants ont été gravement blessés par des molosses mal encadrés par leur maître. Face à la récurrence de ces accidents, les autorités suisses ont introduit un cours obligatoire pour propriétaires de chiens. Il ne s’agissait pas seulement d’éduquer les toutous, mais aussi et surtout leurs maîtres. Au bout de dix ans, cette obligation – trop contraignante aux yeux de beaucoup – va disparaître.

On ne mettra sans doute pas tout le monde d’accord sur cette question sensible qui nous renvoie à notre rapport avec le monde animal. Pour ma part, je marque un intérêt bienveillant et poli envers les chiens, mais aucun canidé ne pourra jamais me revendiquer comme maître. Cela ne devrait cependant pas nous faire oublier l’une de qualités fondamentales de Médor, à savoir sa fidélité. Ulysse en a fait l’émouvante expérience à son retour à la maison.

Rappelez-vous : Ulysse quitte son petit royaume, l’île d’Ithaque, pour aller guerroyer devant Troie. Il laisse derrière lui son épouse Pénélope, son fils Télémaque et … son chien Argos. De retour à Ithaque au bout d’une vingtaine d’années, il ne peut pas se rendre tout de suite à son palais, où il se ferait trucider par les prétendants à la main de Pénélope, qui ont pris leurs aises pendant l’absence du roi. Ulysse commence donc par se présenter à son fidèle porcher, Eumée, lequel vit à la campagne. Mais Ulysse est prudent : il a pris l’apparence d’un vieux mendiant et ne se fait pas immédiatement reconnaître par Eumée.

Voici maintenant Eumée et le faux mendiant (Ulysse !) en route pour le palais royal. À l’entrée, ils tombent sur le chien Argos. La bête a pris un sacré coup de vieux en l’absence de son maître :

« Il y avait là un chien couché, qui redressa la tête et les oreilles : c’était Argos, le chien de l’endurant Ulysse. Autrefois, ce dernier l’avait nourri, sans pouvoir en profiter ; car il était parti au loin vers la sainte Ilion.

Autrefois, les jeunes l’emmenaient pour courir après les chèvres sauvages, les daims et les lièvres ; mais maintenant que son maître était parti, il restait couché, abandonné, sur un gros tas de fumier déposé par les mules et les bœufs devant les portes du palais. Les domestiques venaient se servir lorsqu’ils devaient répandre le fumier sur le vaste domaine. C’est donc là que le chien Argos restait couché, tout couvert de tiques.

Or dès qu’il aperçut Ulysse près de lui, il agita la queue et rabattit ses deux oreilles, mais ensuite il n’eut plus la force de s’approcher de son maître. Ulysse se détourna pour essuyer une larme, qu’il cacha facilement à Eumée, et il s’adressa à ce dernier :

‘Eumée, ce chien qui gît sur le fumier est vraiment étonnant ! Il a belle allure, mais je ne sais pas vraiment s’il était aussi rapide à la course que beau, ou s’il s’agit d’un de ces toutous de luxe que les maîtres entretiennent à leur table pour faire joli.’

Le porcher Eumée répondit :

‘Ce chien appartenait à un homme qui est mort au loin. Si, pour le corps et les performances, il était dans l’état où Ulysse l’a laissé lorsqu’il est parti pour Troie, tu pourrais constater aussi bien sa vitesse que sa vigueur. Dans les profondeurs de la forêt, il n’y avait pas une bête qui puisse lui échapper quand il la poursuivait ; et il savait suivre une trace !

Mais maintenant, il est en sale état, et son maître est mort loin de sa patrie, tandis que les femmes le négligent et oublient de le brosser. Quand les maître ne sont pas là pour exercer leur pouvoir, les domestiques ne veulent plus faire leur boulot : car Zeus, dont la voix résonne au loin, ôte la moitié de sa valeur à l’homme lorsque ce dernier est réduit en esclavage.’

Sur ces mots, Eumée entra dans la demeure bien bâtie ; il alla directement dans la grande salle pour retrouver les prétendants orgueilleux.

Quant à Argos, dès qu’il eut vu Ulysse après une absence de vingt ans, son destin fut scellé  et il fut pris par la noire mort. »

[voir Homère, Odyssée 17.291-327]

Fin émouvante d’Argos qui a passé son existence à attendre fidèlement son maître. Ulysse, traité comme un chien par les gens de son palais, aura trouvé son plus fidèle ami en ce sympathique quadrupède. Pour eux, pas besoin de cours pour propriétaire de molosses.

Une réflexion sur “Le chien, meilleur ami d’Ulysse

  1. Au fond, Ulysse rentrant chez lui a le témoignage de nombreuses fidélités: ici, son chien Argos. On a déjà parlé de Pénélope dans ce blog. Et puis, il y a aussi le porcher Eumée, la nourrice, voire Télémaque bien petit lors du départ d’Ulysse.

    Le contenu de cette page surprendra peut-être, par son côté quotidien et concret, ceux qui imaginent que les pages de grec sont toujours de la philosophie très compliquée et pour cette raison élitiste (cette philosophie existe aussi).

    Quant à moi, j’avais quinze ans et j’étais à l’école quand j’ai découvert dans un cours de grec optionnel – là où j’étais, le grec n’existait que comme option – l’histoire de Nausicaa. Cela m’avait beaucoup plu de lire qu’en rêve on lui recommandait d’être…propre, puis de voir comment elle demandait la permission à son père, comment elle allait laver son linge avec ses servantes, travail pas trop dur, puisqu’elles prenaient aussi le temps de jouer au ballon…

    J’écris ces commentaires ici pour contribuer à ce qu’il soit encore possible que des adolescents, même s’ils ne sont pas surdoués ou HPI (haut potentiel intellectuel) lisent à l’école de beaux textes grecs. Je suis convaincue que ne pas ou ne plus en donner l’occasion est une mauvaise décision.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s